Un organe de 2 m² pesant 5 kg, à la fois souple, extensible, résistant, et se renouvelant tous les 30 jours…

 

La peau est cet organe respiratoire, véritable miroir de notre perception intérieure. Elle délimite ce qui est à l'intérieur de ce qui est à l'extérieur, c'est à dire mon individualité.

 

Si ma peau a des anomalies, il y a de fortes chances que je sois une personne qui donne

beaucoup d'importance à l'opinion des autres et à ce qu'ils peuvent dire à mon sujet.

 

Étant peu sûr de moi et ayant peur d'être rejeté ou de me faire blesser, je vais me créer une maladie de peau qui deviendra une « barrière naturelle » qui permettra de garder une certaine distance avec mon entourage. La peau étant un tissu mou qui est relié à l'énergie mentale, elle exprime mes insécurités, mes incertitudes et mes soucis profonds.

Le zona

 

Un exemple de déséquilibre sur la peu est le zona qui se reconnaît à l'éruption qu'il entraîne sur la peau, laquelle se manifeste unilatéralement et en bande, suivant le trajet d'un nerf. Les nerfs étant nos moyens de communication intérieure, la douleur que provoque cette éruption indique une brisure de communication dans la région affectée. Je me suis senti agressé et je vis une profonde amertume. Une situation ou une personne m'a blessé, provoquant de la tension alors que mon corps désire de l'attention.