Kundalini : symbole le plus souvent employé pour désigner la shakti, serpent femelle assoupi dans le corps de l'individu. A la base du tronc se trouve une cavité - le sacrum - une cavité, un nid où le serpent gît, enroulé, lové sur lui-même, sa tête mordant sa queue d'où le nom de Kundalini : "celle qui est enroulée sur elle-même"

En temps normal, chez l'individu ordinaire émane d'elle juste ce qu'il faut d'énergie pour assurer la vie mais lorsque l'adepte parvient à s'éveiller, elle se dresse en sifflant comme un cobra et progressivement monte à l'intérieur du corps jusqu'à atteindre le sommet de la tête où elle ouvre un trou appelé brahmarandhra : la porte du Brahman, par lequel l'âme peut s'échapper.

 

 

Le Yoga : le mot Yoga est dérivé de la racine Yuj : atteler.

Yoga désigne d'abord l'action d'atteler. Dans les hymnes les plus archaïques du Véda, parle-t-on d'atteler les chevaux qui traînent le char de dieux tels qu'Indra, la force guerrière ou Sûrya, le dieu du soleil

Yoga signifie donc : "Atèle-toi à ton attelage"

Par le Yoga, on pourra, à l'aide d'un peu de boue mêlée à de l'urine, transmuter le cuivre en or.